A la frontière de l’ombre et de la lumière

Posted on: octobre 17, 2018, by :

Et si nous parlions

Des lignes

Et des cartes

Et des bornes

Qui habitent nos vies

Ondulant au gré du vent

De nos peurs et désirs

Des lignes

Et des cartes

Et des bornes

Qui ballottent nos corps

Au rythme de nos souffrances

De nos douces jouissances

Des lignes

Et des cartes

Et des bornes

Qui hantent nos esprits

A la frontière

De l’ombre

Et de la lumière

Et si les lignes

Nous invitaient

A lire

Entre les lignes

Et si les cartes

Nous écartaient

Des chemins tracés

Et si les bornes

Nous indiquaient

Simplement le quai

Embarcadère

Vers l’ailleurs.

Cheikh Tijaan Sow, (in D’un seuil à l’autre –Approches plurielles, rencontres, témoignages)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.